Au début des vacances de la Toussaint, j'ai entamé une nouvelle phase de travaux : la bibliothèque.

Encartonner tous les livres, bibelots et CD m'a déjà pris quelques jours, et finalement, les travaux à proprement parler ont à peine commencé que les vacances se terminent.

Aujourd'hui, je gratte la peinture du mur du fond, qui s'écaille toute seule.

we a paris 003

Pour le dessus de cheminée, c'est plus délicat : quand j'ai voulu enlever les écailles de peinture, ce sont des plaques de plâtre qui sont tombées, dévoilant le torchis ; et par endroit, le torchis est tombé avec, et c'est carrément la brique qui apparaît.

we a paris 005

we a paris 004

On ne va certainement pas s'amuser à réenduire tout ça, alors on a acheté une plaque de Fermacell© (plaque fibre-gypse, hé ouais) qu'on va fixer dessus.

Bon pour en revenir à mon mur du fond, il m'est arrivé ce matin la pire des choses : j'ai mis à jour un genre de motif sous la peinture :

we a paris 002

Résultat, j'ai voulu en savoir plus, mais sur cette "fresque", comme par hasard, la peinture part bien moins facilement. Alors j'ai gratté mm² par mm² pour en arriver là :

we a paris 022

Et maintenant, bien sûr, je veux dater ce patrimoine (je vais certainement y passer des heures sur Internet, au lieu de reboucher mes trous et lisser mon mur). Ce n'est pas du papier peint, c'est de la peinture murale (au ochoir je suppose), directement sur l'enduit. Quand on gratte, avec le coin d'un outil, on n'enlève pas la couche de peinture, on creuse dans le mur :

we a paris 021

Si vous pouvez m'en dire plus sur le style ou la technique, qui me permettrait de savoir de quand date cette peinture, ça me ferait bien plaisir.

Tournesol